#Lecture – Flow

Flow est un nouveau magazine de chez Prisma Presse que j’ai découvert par hasard chez mon marchand de journaux et je l’adore!

IMG_4994

On apprend dans l’edito que Flow est un magazine d’origine néerlandaise, imaginé par des amoureuses du papier (d’où les cadeaux en papier dans chaque parution, comme la guirlande et de carnet de notes). Pour résumer : « Dans Flow, il est question de psychologie positive, de créativité, de pleine conscience et de la beauté des choses imparfaites. »

Son slogan : « la curiosité est un merveilleux défaut », résume parfaitement ma façon de voir la vie. J’ai toujours pensé que la notion d’« intelligence » était très surfaite et que la véritable intelligence reside dans la curiosité. Dans la vie, peu importe de savoir résoudre des systèmes d’équations à plusieurs inconnus. On apprend réellement en s’ouvrant aux autres et au monde qui nous entoure. Rester curieux, c’est rester un esprit jeune et continuer d’apprendre tous les jours.

IMG_4846

Bref, ce magazine est un concentré de bonne humeur et de surprises. Des articles, des brèves,  des portraits, des idées shopping, des DIY, des recettes de cuisine et j’en passe, tout cela entrecoupé d’intercalaires inspirationnels magnifiques (créés par Mable Tan pour ce premier numéro). En plus, deux surprises sont cachées dans le magazine : une guirlande colorée et girly, ainsi qu’un carnet de notes (pour une fan de carnets comme moi, c’est juste le pied!).

IMG_4884IMG_4870

Ce que j’ai adoré dans ce numéro : 

  1. La boite à idées, avec 116 suggestions comme imaginer un pictogramme pour représenter quelque chose de la vie courante, réécrire ses contes de fées préférés ou encore écrire à la craie un message positif sur le trottoir.
  2. Les articles traitant du bonheur, des désirs et des regrets sont bien écrits et permettent une véritable réflexion. Enfin un magazine qui incite à réfléchir plus loin que « Quelle shoppeuse êtes-vous ? » !
  3. Le reportage sur « Les femmes de la rive gauche – Paris, 1920 ». C’est ce qui m’a d’ailleurs convaincu d’acheter le magazine, car je suis fascinée par les années 20. On suit Janet Flanner et ses nombreuses rencontres, parmi lesquelles Sylvia Beach, Ernest Hemingway, Colette et Djuna Barnes.

IMG_4879

Les bons points :

  • 10 pages de pub pour un magazine qui en fait 138!
  • les 4 intercalaires qui trônent déjà sur mon mood board
  • les 2 cadeaux en papier trop mignons
  • la qualité des papiers utilisés pour l’impression, car le magazine est imprimé sur différents papier, du papier recyclé au papier glacé.
  • les notes d’humour accrocheuses dans chaque article rendent la lecture ludique

Le mauvais point :

  • le prix : 6,95€. Je sais que c’est le prix à payer pour un magazine de cette qualité avec si peu de publicités à l’intérieur, mais cela peut être dissuasif

À bientôt mes godiches

Joannie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s